Le Rhin Supérieur, une région au coeur de l'Europe

Parlement Européen Strasbourg / Copyright CRTA / Zvardon
Parlement Européen Strasbourg / Copyright CRTA / Zvardon

Le Rhin supérieur est une région européenne par excellence : en tant que région frontalière, il joue un rôle important pour la cohésion de l'Union européenne. Grâce au concept Région Métropolitaine Trinationale, le Rhin Supérieur poursuit les objectifs de la stratégie UE 2020. Finalement, le Rhin Supérieur sert depuis longtemps de « laboratoire » aux politiques européennes, et c'est grâce à son expérience qu'il fournit de nombreux « best practices » pour d'autres régions de coopération.

La valeur ajoutée du Rhin Supérieur pour le développement de la coopération transfrontalière au niveau européen se mesure de trois manières :

Le Rhin Supérieur, en tant que région transfrontalière, joue un rôle majeur dans la cohésion économique, sociale et territoriale de l’Union européenne

Les frontières étatiques, administratives, culturelles, linguistiques et infrastructurelles, présentes dans les régions transfrontalières constituent un obstacle qu’il convient de surmonter par la mise en œuvre de processus de coopération et/ou d’intégration. La complexité plus élevée et les effets-frontières auxquels sont confrontés les projets dans ces territoires engendrent régulièrement des coûts supplémentaires et peuvent déboucher sur l’apparition de déséquilibres.

Par le renforcement de la coopération, le Rhin Supérieur a pour souhait de promouvoir un développement harmonieux et solidaire de son territoire, en résorbant les déséquilibres qu’il connaît. Il s’agit de valoriser les potentiels existants pour aboutir à une répartition équilibrée et durable des activités, des emplois, des services et des richesses ; et ce, de manière solidaire entre toutes les composantes urbaines et rurales. En effet, ce n’est qu’en augmentant l’attractivité et en améliorant la compétitivité de l’ensemble du Rhin Supérieur, sans qu’aucun territoire ne soit en déclin ou en panne, que cette région pourra se développer durablement et assurer une cohésion économique, sociale et territoriale de son territoire et contribuer à celle de l’ensemble de l’Union européenne. 

La Strategie UE 2020

Ensuite, par la démarche de Région Métropolitaine Trinationale et la mise en œuvre de sa stratégie, le Rhin Supérieur répond aux objectifs de la Stratégie UE 2020 :

Un lien étroit peut être établi entre les grands objectifs fixés par la stratégie de la RMT et les trois priorités de la Stratégie UE 2020, à savoir, une croissance intelligente (développer une économie fondée sur la connaissance et l’innovation), une croissance durable (promouvoir une économie plus efficace dans l’utilisation des ressources, plus verte et plus compétitive) et une croissance inclusive (encourager une économie à fort taux d’emploi favorisant la cohésion sociale et territoriale). La stratégie de la RMT, intitulée, « Agir et se développer ensemble » constitue ainsi pour les acteurs du Rhin Supérieur le moyen d’atteindre les priorités et remplir les objectifs de la Stratégie EU 2020.

La politique européenne de cohésion, et plus particulièrement le fonds INTERREG IV A « Rhin Supérieur » représente, au quotidien, l’outil par excellence du financement de la stratégie de développement de la Région Métropolitaine. C’est ainsi que la politique européenne de cohésion devient l’un des instruments majeurs pour permettre au Rhin Supérieur d’atteindre les objectifs fixés par la stratégie UE 2020.

Le Rhin Supérieur constitue un laboratoire d’expérimentation pour les politiques européennes et un exemple de bonnes pratiques pour d’autres zones de coopération

Enfin, grâce aux démarches entreprises au niveau européen et à sa longue expérience dans le domaine de la coopération transfrontalière le Rhin Supérieur constitue un laboratoire d’expérimentation pour les politiques européennes et un exemple de bonnes pratiques pour d’autres zones de coopération.

Dans bien des domaines, les difficultés rencontrées au niveau européen sont les mêmes que dans les régions transfrontalières du fait des « effets frontières » qui concernent le cœur de l’action communautaire (libre circulation, liberté  d’établissement, interconnexion des réseaux, concurrence, etc.). Seule 7% de la population européenne se déplace par delà les frontières, mais 80% de cette mobilité est concentrée dans les zones frontalières de l’Union. De plus, 35% de la population européenne vit dans des zones frontières. Ces dernières sont ainsi de véritables zones tests des politiques européennes. A ce titre, le Rhin Supérieur collabore régulièrement avec les institutions européennes comme laboratoire d’expérimentation pour les politiques européennes. Actuellement, il constitue un partenaire privilégié, à la fois au niveau technique et politique, dans le dossier relatif à l’avenir de la politique de cohésion post 2013.

De plus, la coopération transfrontalière dans le Rhin Supérieur est ancienne, dynamique et solidement ancrée. Elle a été reconnue par les institutions européennes comme « un des territoires les plus dynamiques et innovants en matière de coopération en Europe » (mars 2009), par l’Agenda Franco-allemand 2020 comme un «exemple pour la coopération transfrontalière en Europe» (février 2010) et par l’étude METROBORDER comme une « région transfrontalière exemplaire » (mai 2011). Le Rhin Supérieur est régulièrement sollicité pour présenter ses initiatives et favoriser ainsi l’échange de bonnes pratiques entre les régions européennes. Il sert de modèle à la création d’une Région Métropolitaine Polycentrique Transfrontalière dans la Grande Région, contribuera aux travaux de la Commission européenne et est régulièrement sollicité par la Mission Opérationnelle Transfrontalière, établie à Paris.

Vos commentaires et suggestions