La procédure de sélection

Actelion (Allschwil CH), Fotograf: Juri Weiss, Architekten: Herzog & de Meuron
Actelion (Allschwil CH), Fotograf: Juri Weiss, Architekten: Herzog & de Meuron

Procédure d’expertise du projet et critères d’éligibilité

Le procédé de sélection des projets de l’OS s’est opéré en deux phases:

1) Les porteurs de projet ont complété, avec l’aide du SEZ, le pré-formulaire de l’OS, qui se composait de deux parties :

  • Partie 1 : courte présentation du projet (partenariat, objectifs, mesures, estimation de coûts et plan de financement)
  • Partie 2 : description relative aux critères transversaux de l’OS.

Le pré-formulaire complété a ensuite été analysé par des experts indépendants et les instances du programme INTERREG IV du Rhin Supérieur afin de déterminer le caractère éligible du projet.

2) Les idées de projets sélectionnées lors de la première phase ont ensuite été développées de manière plus détaillée et jointes à une demande de financement INTERREG avec l’aide du SEZ. Cette demande contenait des éléments plus complets et précis relatifs au projet transfrontalier ainsi que les modalités concrètes d’un financement de l’OS. Le financement de l’OS a été accordé sur base du dépôt de cette demande.

 

Les critères transversaux appliqués lors de la sélection des projets sont les suivants :

  • La plus-value scientifique de l’idée du projet;
  • La méthode et le plan de travail ;
  • La qualité et l’équilibre géographique du consortium ;
  • La plus-value du projet pour la Région Métropolitaine Trinationale et sa contribution en vue de résoudre des problèmes sociétaux, économiques et politiques ;
  • Les applications potentielles des résultats de recherche.

Les thèmes éligibles suivants ont été sélectionnés en relation avec la stratégie du Pilier Sciences :

  • La gouvernance, le droit, le développement économique et l’intégration Européenne ; 
  • La culture, l’histoire, la langue et l’identité;
  • Les technologies de l’information et des médias ainsi que l’économie créative;
  • L’automobile et l‘ingénierie mécanique, transport et logistique ;
  • Les sciences de la Vie et Santé;
  • La « Chimie verte », les sciences agronomiques et environnement ; 
  • L’énergie (efficacité énergétique et énergies renouvelables) ;
  • Les sciences des matériaux et les nanosciences ;
  • Les géosciences;
  • L’optique et la photonique.

Les conditions générales de l’appel à projets étaient les suivantes :

  • Le siège du coordinateur du projet doit être situé dans la RMT.
  • Les organisations extérieures à la RMT peuvent participer au projet en tant que partenaires associés.
  • Seuls des acteurs publics du secteur scientifique peuvent bénéficier des financements de l’OS de la RMT.
  • Parmi eux sont pris en compte les universités, écoles supérieures et centres de recherche extra-universitaires; les instituts scientifiques disposant de fonds publics et les centres de R&D disposant de fonds majoritairement publics. 
  • La participation d’entreprises, de pôles de compétitivité et de réseaux aux projets de l’OS de la RMT est vivement encouragée et sera positivement prise en compte lors de l’évaluation du projet. Ces acteurs ne pourront  cependant pas bénéficier de subventions de l’OS de la RMT.
  • Les projets ne doivent pas dépasser une période maximale de trois ans. 
  • Seuls les projets présentant un budget global d’un maximum de 2,5 millions € peuvent être subventionnés;
  • La participation des partenaires régionaux de l’OS est limitée à 250.000 € par projet. 50 % du budget global du projet sont financés par le Fond européen de développement régional (FEDER) dans le cadre du programme INTERREG IV Rhin Supérieur.
  • Les partenaires  des projets devront apporter un financement propre équivalant à au moins 20% du budget global du projet.

Le Steinbeis-Europa-Zentrum a soutenu activement les porteurs de projets lors de la conception de leurs projets et reste à leur disposition pour la mise en œuvre de ceux-ci et le transfert des résultats obtenus au regard de leur application économique et sociétale.

Les projets lauréats

Robot Zeus / Copyright Parent / Région Alsace
Robot Zeus / Copyright Parent / Région Alsace

Après une procédure de sélection, les sept projets suivants ont été retenus dans le cadre de l’Offensive Sciences et seront cofinancés par le programme INTERREG IV Rhin Supérieur :

Neurogénèse et neuroprotection pour la prévention des troubles neurologiques ou la restauration des fonctions neurophysiologiques

Partenaires : Université de Strasbourg, CNRS, Universitätsklinikum Freiburg

Le projet vise la compréhension des mécanismes pathologiques et le développement des solutions thérapeutiques pour prévenir ou réparer de manière effective les lésions responsables des maladies neurodégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer ou encore les neuropathies douloureuses ou motrices.

Budget global: 2.189.206€ (FEDER : 1.094.603€ EFRE et fonds régionaux : 250.000€)

Cristaux chiraux poreux pour la résolution racémique

Partenaires : Karlsruher Institut für Technologie, CNRS, Technische Universität Kaiserslautern

50% de la dose d’anesthésiques volatiles administrée dans plus de 50 millions d’opérations médicales par an sont moins ou pas du tout actifs. Cela peut engendrer des effets secondaires et une période de convalescence prolongée. Le projet vise à isoler la partie active de l’anesthésique à l’aide de nouveaux matériaux poreux.

Budget global : 843.200€ (FEDER : 421.600€ et fonds régionaux : 250.000€)

Innovations pour une utilisation durable de la biomasse dans la Région du Rhin Supérieur

Partenaires : Karlsruher Institut für Technologie, Universität Freiburg, CNRS, Université de Strasbourg, Université de Haute-Alsace, Universität Koblenz-Landau, ENGEES, ASPA, Fachhochschule Nordwestschweiz, Universität Basel

L’objectif du projet est de stimuler l’utilisation durable de la biomasse dans le Rhin supérieur. Un réseau scientifique trinational étudie tous les aspects de la chaîne de valeur afin d’élaborer divers scenarios évolutifs, d’analyser les impacts potentiels et d’établir un guide sur l’utilisation durable de la biomasse.

Budget global : 1.945.862€ (FEDER : 845.431€ et fonds régionaux : 250.000€)

Mécanismes génétiques des maladies cardio-vasculaires

Partenaires : CIE-CERBM – Institut Clinique de la Souris, Universitätsklinikum Heidelberg, European Molecular Biology Laboratory, Universität Heidelberg

Les maladies cardio-vasculaires sont une des causes principales de mortalité chez l’Homme. Ce projet vise à définir l’impact de plusieurs variantes génétiques associées à ceux-ci. La meilleure connaissance de ces gènes et de leurs mécanismes d’action permet de développer des approches de prévention et de traitement personnalisées.

Budget global : 1.122.520€ (FEDER : 561.260€ et fonds régionaux : 250.000€)

Manifestations bucco-dentaires des maladies rares : perspectives diagnostiques et thérapeutiques

Partenaires : Université de Strasbourg, CIE-CERBM, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Universitätsklinikum Freiburg, Universität Heidelberg

Les pathologies ou anomalies bucco-dentaires sont souvent l’expression de maladies d’origine génétique rares. Ce projet mélange les approches cliniques, bioinformatiques, génétiques et biologiques pour améliorer la connaissance de ces pathologies, la qualité des diagnostics, l’accès aux soins et les prises en charge des patients.

Budget global : 1.971.342€ (FEDER : 985.671€ et fonds régionaux : 250.000€)

Projections du Rhin Supérieur. Mémoire, histoire et identités dans le film utilitaire, 1900-1970

Partenaires : Université de Strasbourg, Universität Heidelberg

Ce projet vise à étudier l’évolution des sociétés des deux cotés du Rhin à travers l’analyse comparée du contenu et de l’utilisation de différents types de films documentaires en lien avec la région du Rhin supérieur entre 1900 et 1970. Les résultats seront présentés par le biais de plusieurs cycles de projections.

Budget global : 743.896€ (FEDER : 371.948€ et fonds régionaux : 162.000€)

PLAN-ER : un outil de SIG pour la planification des énergies renouvelables

Partenaires : Universität Koblenz-Landau, Karlsruher Institut für Technologie, Université de Strasbourg, CNRS

Le projet poursuit le développement d’un outil de planification capable d’établir des scenarios d’utilisation idéale des énergies renouvelables dans le Rhin supérieur. Celui-ci intègre l'analyse des potentiels techniques existants, leur acceptation par la population ainsi que les aspects socio-économiques liés à leur exploitation.

Budget global : 936.354€ (FEDER : 468.177€ et fonds régionaux : 186.957€)

Vos commentaires et suggestions