Pilier Société Civile : Potentiels et enjeux

Fête du Rhin Copyright / Philippe Schalck
Fête du Rhin Copyright / Philippe Schalck

Le succès de la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur est étroitement lié à sa légitimité démocratique et à l’implication de la société civile.

Culture

La culture, domaine de coopération par excellence, occupe une place essentielle dans le rapprochement et la compréhension mutuelle entre les populations. Elle représente l’un des atouts majeurs du Rhin Supérieur : la mise en valeur du patrimoine historique, les nombreux musées, la richesse de la culture vivante, tant musicale que théâtrale, la création audiovisuelle et cinématographique, les nombreux festivals d’importance européenne, tout concourt à donner de notre territoire bilingue une image d’ouverture, de créativité et d’engagement.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les projets culturels de la RMT

Jeunesse

Le Rhin Supérieur s’engage depuis longtemps en faveur de la jeunesse. Des rencontres transfrontalières aux projets communs, nombreuses sont les initiatives et les activités dédiées aux jeunes des trois pays.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les projets jeunesse de la RMT

Santé

L’espace du Rhin Supérieur dispose d’une bonne offre de soins. Celle-ci est encore trop souvent cloisonnée au niveau transfrontalier malgré les progrès incontestables accomplis ces dernières années.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les projets de santé de la RMT

Sécurité civile et coopération policière

C’est l’incendie d’un entrepôt de produits chimiques de l’usine Sandoz en 1986 qui fut à l’origine de l’amélioration de la coopération dans le domaine de l’entraide en cas de catastrophe et de la coopération policière. Un groupe de travail « Entraide en cas de catastrophe » a été constitué en 1999 par la Conférence du Rhin Supérieur sur la base d’exercices communs réguliers. Pour garantir la meilleure organisation possible de l’aide mutuelle, les membres du Groupe de travail doivent engager trois systèmes différents de protection civile et d’administration tout en surmontant les barrières linguistiques.

La coopération policière dans le Rhin Supérieur est fondée sur le « protocole de Lahr » de septembre 1997, sur « l’accord de Mondorf » d’octobre 1997 et sur l’accord de police germano-suisse d’avril 1997, qui ont permis d’établir les conditions d’une coopération opérationnelle directe des différents services de polices. L’échange de renseignements sur la situation criminelle et la transmission d’informations relatives aux délits et à leurs auteurs constitue le point de départ d’unités mobiles et d’équipes d’enquêtes communes de chaque côté du Rhin dans le Sud du Pays de Bade et en Alsace. Des accords similaires ont aussi été passés avecla Suisse en vue de l’échange de fonctionnaires de police pour les grandes manifestations et les enquêtes, et afin de favoriser un soutien réciproque dans les cas de mesures policières de sécurité.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les projets de sécurité civile de la RMT

Vos commentaires et suggestions