INTERREG Rhin Supérieur : 4,7 millions d’euros de fonds européens pour le Rhin Supérieur

INTERREG Rhin Supérieur : 4,7 millions d’euros de fonds européens pour le Rhin Supérieur

20.06.2018, 10:45

Le 14 juin 2018, le comité de suivi du programme INTERREG Rhin Supérieur s’est réuni à Neustadt an der Weinstraße. A l’issue de cette réunion, 4,7 millions d’euros provenant du Fonds européen de développement régional (FEDER) ont été attribués par le programme INTERREG pour la réalisation de 7 projets.

Les projets nouvellement sélectionnés portent sur les thématiques suivantes :

-Favoriser l’emploi par delà la frontière grâce au projet “Double qualification binationale au métier de moniteur-éducateur”.

-Stimuler le tourisme local à vélo avec le projet “Valorisation cyclotouristique transfrontalière sur le secteur Nord de la Communauté de communes Sauer Pechelbronn et la Verbandsgemeinde Dahner Felsenland »

-Faciliter la mobilité durable dans l’espace du Rhin supérieur, permis par le projet « Su-Mo-Rhine (Sustainable Mobility Rhine) »

-Améliorer la qualité de vie grâce aux bienfaits de la nature avec le projet « ECOSERV ».

 

Innover dans les domaines de la viticulture et de l‘horticulture ? Avec l’Europe, c’est possible !

 

Par ailleurs, dans le cadre de la campagne de communication “Avec l’Europe, c’est possible”, événement visant à valoriser les actions permises par les différents projets financés par l’Union Européenne dans le Rhin Supérieur, , le Secrétaire d’Etat à l’Economie, aux Transports, à l’Agriculture et à la Viticulture de Rhénanie-Palatinat Andy Becht a convié élus et médias du Rhin supérieur à une visite guidée dans les laboratoires du Dienstleistungszentrum Ländlicher Raum (DLR) Rheinpfalz. Au cours de cette visite, quatre projets concrets, représentatifs de l’action de l’Union européenne en faveur d’une viticulture et d’une horticulture innovantes ont été présentés : « InvaProtect » vise à développer des mesures pour mieux préserver les vergers et la vigne des espèces invasives telles que la mouche drosophile, « Photopur » traite de la purification des eaux usées chargées de pesticides, « Vitifutur » a pour objet de proposer des solutions durables pour lutter contre les maladies de la vigne et « AgroForm » doit permettre de développer des méthodes agroécologiques dans l’espace du Rhin supérieur.

 

Retour

Commentaires

Ajouter un commentaire

Veuillez additionner 2 et 4.